3 conseils pratiques avec les huiles essentielles

Très puissantes, les huiles essentielles sont des alliées bienfaisantes en beauté Slow ! Voici 3 conseils pratiques pour bien en profiter.

Rien de mieux que des conseils concrets pour utiliser les huiles essentielles en toute sécurité. Leur potentiel est en effet extraordinaire pour autant que vous respectiez les dosages et les indications précis pour chaque huile. Pour un détail précis, voyez l'article dédié aux dosages ici. Et voici 3 conseils pratiques en complément.

Les essences d’argumes sont-elles toutes photosensibilisantes ?

Oui, dès qu’elles sont présentes dans un produit cutané à plus de 1% du volume total. Mais on les utilise quand même en Slow Cosmétique à des dosages très faibles et dans des produits à rincer, des masques ou des soins. On évite une exposition directe aux UV dans les 12 h qui suivent 😉

Les essences d'agrumes sont issues des zestes pressés, et non d'une distillation. C'est pourquoi on parle plutôt d'essence que d'huile essentielle, mais les 2 termes sont possibles. Sont concernées les essences de citron, d'orange douce et de pamplemousse, mais aussi de bergamote.

Intéressé(e) par ces essences ? Voyez par exemple notre recette de gommage corps parfumé au citron, ou encore la poudre parfumée déodorante à l'essence de pamplemousse.

Quelles huiles essentielles éviter si on est enceinte ?

La règle d'or en aroma c'est pas d’huiles essentielles pendant les 3 premiers mois de la grossesse (risque de fausse couche). Ensuite, les cosmétiques aromatisés sont OK à faible dosage (1% environ) et en évitant les huiles essentielles qui contiennent des cétones ou des oxydes surtout, à savoir :

  • les menthes,
  • les sauges,
  • les eucalyptus,
  • le cèdre,
  • le cyprès,
  • le giroflier,
  • les pins et sapins.

Pour être sûre de vos usages en aroma, lisez avec attention les conseils sur les huiles essentielles dans notre article dédié à la grossesse ici.

Comment solubiliser les huiles essentielles dans l’eau (du bain, d’une lotion) ?

Les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau. Il faut donc un dispersant afin d'éviter tout risque de brûlure.

Pour un bain, voici les proportions recommandées :

  • 2 cuillères à soupe de miel liquide pour 10 gouttes d’HE
  • ou 40 gouttes de Solubol (dispersant naturel) pour 10 gouttes d’HE.

Pour une lotion visage de 50ml constituée d’eau ou d’hydrolat, mélangez-y 8 gouttes de Solubol pour 2 gouttes d’HE.

À propos de l’auteur
L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !