5 bonnes raisons de consommer local

Le circuit court a la cote en Slow Cosmétique. Il y a tellement d'avantages et de bonnes raisons de consommer local qu'on adhère forcément ! Tour d'horizon des bons points de ce modèle.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Notre société regorge aujourd'hui de modèles complexes pour acheminer tout le nécessaire dans notre quotidien. De la nourriture aux vêtements, en passant par les meubles, jouets, livres ou encore moyens de transports variés, pour trouver du 100% local, il faut parfois s'accrocher ! À une époque, on a assurément cru que l'avenir était dans ce qui venait de loin. Mais aujourd'hui, boomerang écologique (et bon sens) obligent, le local revient en force !

Consommer local ?

Consommer local, c'est tout simplement choisir d'acheter ce qui a été produit près de chez vous. Si vous vivez près de la mer, vous imaginez peut-être par exemple que les restaurants alentours se fournissent chez les pêcheurs locaux. Et si vous vivez en Provence, vous pensez assurément que les savons à la lavande sur les marchés sont faits avec des produits bien de chez vous. Logique de le penser, mais en réalité, les faits sont souvent bien différents ! Sur la côte d'Azur par exemple, la grande majorité des restaurants se fournissent à... Rungis près de Paris car il est plus facile de commander le poisson avec tout le reste des fournitures, à meilleur prix le plus souvent. Côté savons, pour un peu que la couleur soit violet flashy, vous pouvez être sûr(e) qu'il est fait avec de l'huile de palme, des colorants et des parfums de synthèse.

On marche sur la tête, ça semble évident vu d'ici, non ? Les exemples des absurdités de notre société sont légion, inutile de tout lister ici. On va plutôt se concentrer sur les 5 bonnes raisons de changer de modèle 😉

1 - Le local par souci écologique

Favoriser un circuit court, c'est déjà tout simplement éviter aux produits de se balader sur des kilomètres inutilement. Cela veut dire moins de carburant entre le lieu de production et vous, qui allez utiliser/consommer le produit. C'est déjà ça, que le carburant en question alimente un avion, un cargo ou un camion. On parle alors d'empreinte carbone, un terme un peu pompeux pour dire que déplacer des produits, ça pollue, donc plus vous achetez local, moins vous encouragez un transport et une pollution inutiles.

2 - Du circuit court pour son éthique

La mondialisation était assurément pleine de promesse : les besoins de certains pays allaient en faire vivre d'autres, les échanges de biens et de services allaient renforcer les liens entre les économies et les peuples... Tout cela sonnait très éthique et solidaire, mais aujourd'hui, le bilan est bien moins rose. Aucune industrie n'est épargnée par les soupçons d'exploitation humaine ou animale, et quand chaque fournisseur rejette la faute sur un autre maillon de la chaîne, impossible d'être sûr de l'éthique véritable du produit et de la démarche.

Le circuit court permet de clarifier tout cela : vous savez qui est le producteur, vous savez où il est, vous pouvez voir de vos propres yeux ses conditions de travail, ses équipes... Autant de facteurs qui rassurent sur l'humanité de la démarche mais aussi qui maintiennent des emplois autour de chez vous !

3 - Acheter local pour soutenir tout un artisanat précieux

Qui aujourd'hui sait fabriquer du pain ? Coudre ou réparer un vêtement ? Sculpter un meuble ? Produire toute l'année de quoi se nourrir ? On a tellement pris l'habitude d'aller choisir dans des grandes surfaces tout notre nécessaire quotidien que sans elles, non seulement on ne sait plus où trouver ces produits, mais encore moins comment les faire ! Autant de savoir-faire et de traditions qui ont quasiment disparu et qui sont pourtant vitaux pour la plupart.

Pourtant, quand vous favorisez le circuit court et que vous achetez aux artisans près de chez vous, vous maintenez des emplois, vous pérennisez des savoir-faire, vous dynamisez une économie de proximité qui profite aux plus proches de vous, bref, vous faites des miracles 😉

4 - Une bonne option pour faire des économies

À l'heure où un tee-shirt fabriqué en Chine ou en Inde coûte parfois 10 fois moins cher que son équivalent made in France, parler d'économie peut surprendre. Et pourtant ! Que ce soit en cuisine avec des aliments récoltés à maturité, gorgés de vitamines et minéraux, ou dans le textile avec des matières et techniques soignées, quand vous privilégiez la qualité, vous profitez davantage des produits et vous dépensez moins par ailleurs !

En consommant plus local, vous vous recentrez sur vos besoins réels et vous commencez à réduire le superflu : ces achats impulsifs de produits souvent éphémères et pas vraiment nécessaires. C'est là qu'arrive l'économie 😉 Elle n'est certes pas immédiate et à produit égal, on est parfois tenté par le produit lointain mais à moyen et long terme, l'économie est réelle et déjà expérimentée par de nombreux foyers en transition dans différents pays !

5 - Consommer local pour comprendre ce que vous consommez

On l'a vu, dans notre système actuel, il est souvent difficile de savoir vraiment ce que vous achetez et quelle vie a eu le produit avant d'arriver jusqu'à vous. Pour une transparence optimale sur la vie d'un produit, rien ne vaut la proximité ! Elle permet en effet de questionner en direct le producteur et il a forcément les réponses puisque c'est lui qui fabrique. Du choix de ses matières premières à la vente en passant par les procédés de fabrication, un producteur local doit pouvoir répondre à tout !

Ainsi, vous vous réappropriez un savoir utile : comment se fabrique ce que vous consommez et comment apprendre à faire certaines choses vous-même peut-être ! Eh oui, c'est un avantage inattendu : les passionnés sont souvent passionnants et donnent envie d'en savoir plus, d'essayer, etc. Alors vous stimulez vos neurones, vous gagnez en autonomie et vous quittez le groupe des moutons, alias les consommateurs passifs 😉

Car oui, le voilà le cœur du sujet : consommer local, c'est devenir consom'acteur ! En choisissant la qualité, l'humain, la proximité, vous donnez votre argent (et votre soutien) à un modèle qui a du sens ! Alors en avant, et à vous de jouer ! Repérez les producteurs autour de vous et allez à leur rencontre !

Astuces pour trouver des producteurs locaux

Pour l'alimentaire, il y a bien sûr les AMAP, mais aussi des cartes en ligne comme Mon-producteur.com en France, ou LocalLife en Belgique par exemple qui recense aussi d'autres corps de métiers.

Côté salle de bains, il y a évidemment la carte des +200 marques labellisées Slow Cosmétique dans 10 pays. Si vous ne trouvez pas votre bonheur proche de vous, vous avez aussi la possibilité de soutenir des artisans d'autres régions via la boutique collaborative Slow-cosmetique.com, où chaque marque vend ses produits en direct. Il y a certes un transport de colis mais la transparence, l'éthique et la simplicité sont au rdv !

Côté textile et déco, la fabrication dans votre pays sera déjà un défi par lequel commencer (attention au "Design made in France" sur l'étiquette, qui implique une fabrication étrangère), et si vous trouvez des fabrications de chez vous, avec des matières de chez vous, c'est encore mieux 😉 En furetant sur le web, on commence à voir émerger de jolies marques engagées sur ce segment, c'est encourageant !

Bref, il suffit souvent de chercher sur Internet et de faire fonctionner le bouche à oreille ! Les artisans se connaissent entre eux donc n'hésitez pas à demander, vous n'avez rien à perdre 😉 Allez, belle route sur les chemins locaux !

À propos de l’auteur

L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !