Cosmétique maison : avantages et inconvénients

La Slow Cosmétique nous invite à fabriquer certains cosmétiques nous-mêmes en mode DIY. Mais quels sont les avantages et les limites de la cosmétique maison ?

Cosmétique DIY : on fait des économies

La cosmétique DIY (do-it-yourself) ou faite maison permet clairement de faire des économies pour autant qu'on la pratique de façon Slow Cosmétique, c'est à dire avec des recettes simples à base d'ingrédients peu transformés et de peu d'ingrédients (pas trop nombreux). Par exemple, un oléogel hydratant de 15 ml, fabriqué avec du gel d'aloe vera et de l'huile de nigelle + 5 gouttes d'huiles essentielles, revient à moins de 5 euros, bien moins cher qu'une crème de luxe de 15ml. Attention cependant, la cosmétique maison impose des dépenses un peu plus élevées au début, et puis permet des économies car on utilise les produits pour plusieurs recettes et plusieurs usages.

Cosmétique DIY : on personnalise

La cosmétique faite maison permet de personnaliser vraiment nos soins. Une huile de beauté maison pour peau sèche contiendra par exemple de l'huile de bourrache et d'amande douce, et une faible dose d'huile essentielle de ciste, alors qu'une huile de beauté pour peau grasse sera fabriquée avec de l'huile de noisette, de nigelle, et un faible dosage d'huile essentielle de romarin. Idem pour les shampoings neutre liquides, les bases lavantes neutres et les crèmes neutres à personnaliser.

Cosmétique DIY : on prend le temps

Faire ses cosmétiques soi-même prend plus de temps, mais ce n'est pas forcément un désavantage car dans notre société à 100 à l'heure cela fait du bien de se poser 😉

Cosmétique DIY : ça fait plaisir !

Fabriquer des cosmétiques est un vrai plaisir car au fil du temps on acquiert des connaissances pointues sur beaucoup de sujets. On apprend qu'il faut bien désinfecter tout son matériel avant de commencer, on apprend que tous les ingrédients ne se conservent pas de la même façon, on apprend qu'une huile essentielle se manie avec précaution, et qu'à l'inverse les huiles végétales sont de multiples amies pour la peau. Quel plaisir d'apprendre ! Un autre plaisir est aussi d'offrir ses fabrications cosmétiques à ses ami(e)s. Attention, on ne peut pas vendre des cosmétiques faits maison, mais on peut les donner à ceux qu'on aime.

Cosmétique DIY : et les inconvénients ?

La cosmétique maison contient forcément plus d'ingrédients actifs que la cosmétique conventionnelle, remplie d'eau et d'huiles très transformées et bien souvent inertes (comme les silicones, les PEG, la paraffine, etc). Au final, cette belle cosmétique active et naturelle est donc un peu plus allergisante en théorie (c'est normal car les huiles essentielles le sont, même si les avantages sont bien plus importants que les inconvénients), et parfois plus irritante (c'est le cas par exemple si on dose mal les tensio-actifs dans un shampoing solide, ou si on met trop de bicarbonate de soude dans un déodorant).

À propos de l’auteur

Julien Kaibeck
Julien Kaibeck est le spécialiste du bien-être au naturel. Il a fondé le mouvement Slow Cosmétique. Aromatologue et cosméticien reconnu, on le retrouve dans les médias télé et web depuis 2010. Son blog est lessentieldejulien.com

Veuillez patienter...

Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier :

Voir mon panier et commander

Voir mon panier et commander