Huiles Essentielles et crises d'angoisse ?

Julien répond à Hélène concernant les huiles essentielles à éviter en cas de crises d'angoisse à répétition.

NOTE : Les articles "Question" vous proposent de découvrir les conseils que Julien Kaibeck, spécialiste en aromathérapie et cosmétique naturelle, prodigue lorsqu'il reçoit du courrier susceptible d'intéresser le public.Lisez aussi les notes importantes en bas d'article.

"Bonjour Julien,

Je débute en aromathérapie. J'ai une question concernant les contre-indications des huiles essentielles.

J'ai 36 ans et je n'ai jamais eu d'allergies, mais en revanche je suis sujette parfois à des crises d'angoisse (palpitations, sueurs et tremblements, de très fortes angoisses). Je n'arrive pas à les maîtriser, même avec une bonne respiration....

 Lorsque j'utilise les huiles essentielles dans mes cosmétiques, j'ai toujours peur que cela me provoque une crise d'angoisse, par simple inhalation. Cela est-il possible ? Certaines huiles sont -elles contre indiquées dans le cas de crises d'angoisse ? Jusqu'à ce jour je n'ai eu aucune réaction mais je lis souvent que les huiles essentielles de menthe poivrée ou cèdre de l'Atlas peuvent provoquer des troubles neurologiques dans certains cas...D'autre part l'animatrice des ateliers de cosmétiques où je vais m'a parlé de cas (rares) d'Oedème de Quincke et je ne suis plus très rassurée, alors que je suis convaincue de leurs bienfaits.
Merci pour votre réponse ! Hélène"
La REPONSE de Julien Kaibeck, auteur spécialisé :
Merci Hélène pour votre message.
Je ne pense sérieusement pas que l'olfaction d'huiles essentielles dans des cosmétiques puisse causer une crise d'angoisse, si l'olfaction se fait normalement et de façon non forcée.
Cependant, par simple esprit de précaution, évitez la menthe poivrée, la sauge officinale et toutes les HE contenant beaucoup d'1,8 cinéole (ex : eucalyptus globuleux ou smithii).
Pourquoi ?
D'une part, les huiles essentielles cétonées peuvent causer des troubles nerveux chez les personnes déjà sujette à des maladies telles que l'épilepsie, ou tout simplement chez toute personne sensible.
D'autre part, les huiles essentielles fortement cinéolées peuvent provoquer une gêne respiratoire, un peu comme une légère crise d'asthme, chez des personnes souffrant déjà de troubles respiratoires.
Notez que les huiles essentielles de lavande vraie, ylang-ylang et camomille romaine peuvent à contrario vous aider à réguler votre rythme cardiaque si vous les respirez lors de séances de diffusion avec un diffuseur d'huiles essentielles, et harmoniser votre sphère nerveuse si vous les utilisez à faibles doses dans vos cosmétiques.
Je vous rappelle pour terminer que les huiles essentielles en cosmétique sont presque toujours faiblement dosées (de 1 à 3 % de la formule totale). Relisez l'article sur les dosages en aromathérapie. Elles ne peuvent donc pas causer de soucis très graves outre des réactions cutanées mineures, ou des allergies. Vous pouvez donc tout à fait vous rassurer et continuer à bénéficier de tous les atouts de l'aromathérapie, que vous devez appréhender avec une bonne dose de bon sens, c'est le plus important 😉
Julien KAIBECK
NOTA BENE : 
- Ce question/réponse est un extrait tiré du courrier des fans de Julien Kaibeck sur son blog Lessentieldejulien.com
- Julien Kaibeck n'est pas un thérapeute et ne remplace jamais l'avis de votre médecin. Consultez toujours un professionnel, seul apte à diagnostiquer et à soigner !
- Les auteurs se dégagent de toute responsabilité en cas de dommages dus à une mauvaise interprétation ou utilisation des articles publiés.
- Beaucoup de questions trouvent réponse dans les livres de l'auteur. Voyez les ouvrages de Julien Kaibeck ici : http://www.lessentieldejulien.com/livres-de-julien/

À propos de l’auteur

L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !