La Slow Cosmétique en institut de beauté, c'est possible

Aurélie Prémont, esthéticienne en Belgique témoigne de l'intérêt de la Slow Cosmétique en institut de beauté.

Pratiquer la Slow Cosmétique en institut, est-ce facile ? Quelle valeur ajoutée pour l'esthéticienne ? Quels freins ? Retour sur l'expérience d'Aurélie Prémont avec son institut Beauté Engagée en Belgique.

institut slow cosmetique
Aurélie Prémont dans son institut à Gouvy, en Belgique

Aurélie, quel est pour toi le point fort de la Slow Cosmétique pour les soins esthétiques en cabine ?

Être institut partenaire en tant que Corner Slow Cosmétique assure une prise en charge de soins conscients et responsables. L’utilisation des cosmétiques portant la Mention Slow Cosmétique est pour moi un gage de qualité, de naturalité et d’authenticité des produits.

Je prends plaisir à collaborer avec des artisans porteurs de valeurs bien ancrées où leur marque est, le plus souvent, le reflet d’une belle histoire propre à chacun. La nature, la simplicité et l’authenticité sont au cœur de leurs produits et ça se ressent à l’usage.

C’est ce qui me plaît avec mon institut Corner Slow Cosmétique : véhiculer des valeurs essentielles à la bonne santé globale tout en mettant en avant des artisans inspirants.

Et les points faibles 😉 ?

Travailler selon les principes de la Slow Cosmétique, c’est aussi faire le choix de ne PAS proposer certains soins dont la demande est habituellement forte mais impliquant des ingrédients perturbateurs endocriniens, synthétiques ou dérivés de la pétrochimie…

De ce point « faible », j’en ai fait une force. À l’heure actuelle et suite à mon expérience de formations et du métier, ma carte de soins propose uniquement des prestations visages et expertise facialiste.

Ma clientèle me ressemble et partage mes valeurs. Ne dit-on pas que l’on attire les clients que l’on mérite ? 😊

institut slow cosmetique
Aurélie Prémont travaille aussi bien avec des ingrédients bruts, que des cosmétiques déjà élaborés

Comment t'es-tu formée à la Slow Cosmétique pour ton institut ?

Attirée depuis toujours par le vivant et la beauté globale, je découvre et tombe sous le charme des valeurs prônées par le mouvement Slow Cosmétique créé par Julien en parcourant ses premiers ouvrages.
Mon attirance pour la beauté, la bio-cosmétique, la santé et la naturopathie m’amène en premier lieu à étudier l’esthétique et la cosmétique en école privée en Belgique. Aucun cursus ne propose l’option Slow Cosmétique. Je me suis donc formée dans les livres de Julien Kaibeck, mais aussi d’aromathérapie, d’herboristerie… J’en ai lu plusieurs dizaines, toujours avec la même conviction que la beauté naturelle était le reflet de notre santé.

Très vite, je m’associe aux actions du mouvement Slow Cosmétique et deviens Corner Slow Cosmétique.

Touchée par la maladie dans mon entourage proche et sensibilisée, une nouvelle fois, au fait que peu de moyens naturels sont mis en place pour prendre soin du malade, je me forme alors en Esthétique & Cancer auprès de la Paris Beauty Academy. Lors d’ateliers animés dans les hôpitaux, je découvre une nouvelle fois que la cosmétique naturelle est mise à mal dans les soins proposés aux malades…

À l’heure actuelle, je reste sensible à cette cause où, à mon sens, un gros travail reste à faire… Ce n’est donc pas un hasard si je décide ensuite de suivre les cursus complets de naturopathe en Belgique et de facialiste à Paris.

Un parcours que j’ai voulu précis et complémentaire qui me permet de créer les meilleurs protocoles de soins holistiques, manuels et naturels, sur-mesure et parfaitement complémentaires aux valeurs Slow Cosmétique.

Penses-tu que les esthéticiennes sont prêtes à référencer des marques Slow Cosmétique en cabine ?

Je pense que le chemin est encore long. Le travail de sensibilisation du mouvement est pourtant puissant et géré d’une main de maître.

Cependant, je ne connais aucune esthéticienne habituée aux cosmétiques conventionnels ayant opté pour "la cabine slow". En effet, un tel changement, c’est obligatoirement faire des choix qui, pour la plupart, ne valent pas le coup de tout remettre en cause. J’ai moi-même des difficultés à trouver la personne pour prendre soin de moi et partageant ces mêmes valeurs.

À mon sens, rien ne sert cependant de modifier sa manière d’être et de faire pour simplement surfer sur la vague du "bio" ou du "slow". Beauté Engagée est un projet porté par passion mais aussi conviction. Cette même passion et cette même conviction fidélisent ma clientèle.

Comment imagines-tu l'institut de beauté idéal en mode Slow ?

Comme je l’ai imaginé pour Beauté Engagée. 😊

Un accueil doux mais chaleureux, une cabine de soin simple, confidentielle, un cocon privatisé. Là où la Nature, le Geste et la Santé sont au cœur de la Beauté.

Mes marques labellisées Slow Cosmétique chouchoutes :

  • Bioflore, pour les ingrédients bruts (type huiles végétales et argiles) en grande contenance.
  • Di Nina, qui récolte des fleurs fraîches en Corse avec lesquelles ils confectionnent des cosmétiques élaborés avec des principes actifs 100% naturels issus d’une extraction douce. J'adore leurs soins visage et mes clients aussi !
  • L'Arbre à savon, dont les savons me plaisent beaucoup, et font des jolis achats "coup de cœur" pour mes clients.
  • Le Moly, pour ses déo, beurres de karité et loofah.

Merci Aurélie ! Nous te souhaitons beaucoup de succès dans ton institut à Gouvy près de la frontière luxembourgeoise. Contact et infos ici.

Nous rappelons aux esthéticiennes que plusieurs marques labellisées Slow Cosmétique proposent des produits pour la cabine esthétique, avec protocole de soin. Visitez cette page dédiée aux instituts

Les instituts qui souhaitent devenir "Corner Slow Cosmétique" et donc partenaires, peuvent contacter le bureau de l'Association Slow Cosmétique ici.

À propos de l’auteur
L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !