La vérité sur les huiles sèches

 huiles sèches

Vous aimez les huiles sèches hydratantes et assouplissantes ? Nous aussi, mais on préfère quand elles sont vraiment naturelles 😉

Nous vous proposons un petit focus sur les huiles sèches en cosmétique, qui trichent parfois avec notre peau. "Huile Merveilleuse" ou "Huile Enchanteuse" sont en effet parfois "trompeuses" ;-)...

Que sont les huiles "sèches" ?

Les huiles sèches sont connues pour leur huiles sècheseffet satinant et assouplissant pour la peau. Elles sont faciles à masser et sentent souvent divinement bon.
En réalité cependant, les huiles "sèches" du commerce contiennent hélas beaucoup d'huiles estérifiées et / ou d'huiles hydrogénées. Ces huiles ont été fortement transformées par l'industrie et ne sont pas aussi riches en acides gras essentiels ou vitamines que les huiles vierges.

Quelques exemples d'huiles estérifiées :

En cosmétique, certains industriels "estérifient" l'huile pour la rendre plus facile à étaler mais surtout pour la rendre plus facile à conserver.
Ils ont alors recours à un ingrédient bien moins coûteux, mais aussi moins noble car dépourvus de vitamines, phytostérols et acides gras essentiels si bons pour la peau.
  • caprylic/capric triglyceride : un corps gras très présents dans les cosmétiques, même bio. Il est dérivé d'huile de palme très souvent et parfois de la coco ce qui est mieux. Dans les deux cas cependant, l'huile hydrate et protège un peu la peau mais ne lui apporte rien en terme de nutriments
  • cocoglycerides : un corps gras dérivé de la coco
  • coco-caprylate / caprate : un corps gras estérifié dérivé de la coco

Et l'huile hydrogénée ? 

Le processus d'hydrogénation est encore pire que celui de l'estérification puisqu'il modifie vraiment la structure des acides gras de l'huile, et peut conduire à générer des acides gras "trans" qui sont néfastes pour la santé si consommés par voie interne. En cosmétique, certaines huiles sont hydrogénées par l'industriel pour la rendre semi-solide, plus "souple" à masser et plus facile à conserver surtout.
- hydrogenated XX oil : de l'huile hydrogénée se reconnaît dans la liste INCI sur l'emballage surtout grâce au mot "hydrogenated" mais il existe d'autres déclinaisons hélas, et même d'autres mots qui désignent des huiles hydrogénées.

La Slow Cosmétique et les huiles sèches

La Slow Cosmétique promeut surtout les huiles vierges et bio, de première pression à froid. Elle explique qu'on peut très bien masser une petite quantité d'huile en la chauffant dans les paumes avant le massage, et obtenir une pénétration tout à fait honorable.
Voyez la vidéo avec Julien Kaibeck :

Des huiles vierges parmi les plus pénétrantes sont par exemples :
  • noisette = pour le visage, les peaux grasses, le massage du corps
  • nigelle = pour la peau grasse à problèmes, pour la chute de cheveux ou les pellicules
  • jojoba = pour toutes les peaux
  • avocat = pour la peau sèche, surtout cheveux et corps
  • macadamia = pour la peau sèche, visage et corps.
  • pépins de framboise = pour la peau mature ou très sensible
Dans les produits lauréats de la Mention Slow Cosmétique, on trouve cependant parfois des huiles estérifiées. Ces huiles sont là pour la texture du produit, le coût final, la conservation. Elles ne sont que "tolérées" par la Mention Slow Cosmétique et font souvent qu'une marque lauréate qui les utilise ne recevra qu'une étoile à la Mention Slow Cosmétique.
Pour un soin pour le corps lauréat de la Mention Slow Cosmétique, voyez ici.

À propos de l’auteur

L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !

Une réflexion au sujet de « La vérité sur les huiles sèches »

Veuillez patienter...

Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier :

Voir mon panier et commander

Voir mon panier et commander