Les animaux ont-ils droit à de vrais cosmétiques ?

Les cosmétiques pour animaux sont-ils aussi propres et sains qu'on le croit ? La Slow Cosmétique prend soin de vos chats et chiens de façon responsable !

Le secteur cosmétique pour les humains est extrêmement réglementé, surtout en Union Européenne où le cadre est le plus strict du monde. Mais pour nos animaux, ce n'est pas le cas ! Les "cosmétiques" pour animaux ne sont en effet pas considérés comme des "cosmétiques", et donc ne sont pas soumis à la réglementation sur leur formulation par exemple. C'est la porte ouverte à des ingrédients moins recommandables, polluants ou irritants parfois.

Cosmétiques pour animaux : quels produits sur le marché ?

Quand on veut prendre soin de l'apparence de son animal de compagnie (nous parlons ici essentiellement des chats et des chiens), le marché propose surtout des shampoings pour bichonner nos petites bêtes et les aider à garder un poil soyeux et bien fourni. Dans la nature, les animaux n'ont évidemment pas besoin de cosmétiques. Ce sont nos intérieurs proprets qui rendent un nettoyage nécessaire pour nos compagnons à poils. Mais ce choix revient évidemment à chaque maître 😉

Certaines marques proposent aussi des eaux de parfums, des lotions nettoyantes pour les yeux ou les oreilles, ou encore des "dentifrices" en spray ! Bref, rien n'est trop beau pour nos chouchous.

Cosmétiques pour animaux : quels ingrédients problématiques ?

Qu'ils soient pour les hommes ou les animaux, les cosmétiques gardent une structure à peu près similaire. Un produit nettoyant contiendra toujours des éléments lavants ( et des tensio-actifs), un produit hydratant mêlera souvent eau et huile avec un agent émulsifiant, etc. En conséquent, on trouvera dans les cosmétiques pour animaux les mêmes ingrédients polémiques que ceux dénoncés par la Slow Cosmétique pour les humains : dérivés pétrochimiques polluants (dont les plastiques liquides rincés vers les égouts à chaque lavage) ou irritants (sulfates), conservateurs ou parfums suspectés d'être des perturbateurs endocriniens...

Les cosmétiques pour animaux ont en toute logique suivi les mêmes dérives que l'industrie cosmétique dans sa globalité : on a cherché à produire plus, pour moins cher, avec des ingrédients pour la plupart inertes et synthétiques. On sait aujourd'hui que ces produits polluent et mettent notre santé en danger donc le marché pour les humains change progressivement, mais côté animaux, c'est bien plus flou !

Quel cadre légal pour les cosmétiques pour animaux ?

À la différence des cosmétiques pour humains, le marché pour les animaux est beaucoup moins encadré. Pour les humains, avant de commercialiser un produit cosmétique, une marque doit d'abord réaliser un Dossier d'Information Produit complet, avec évaluation de sécurité et challenge tests réalisé par un toxicologue. Ensuite elle doit enregistrer chaque produit sur un portail européen (CPNP). Ainsi, chaque cosmétique peut être suivi à la trace et son responsable légal retrouvé et questionné au besoin pour assurer la sécurité des utilisateurs.

Pour les animaux, la situation est très différente. En effet, le Règlement (CE) N° 1223/2009 ne définit comme "cosmétiques" (et n'encadre) que les produits destinés à être appliqués "sur les parties superficielles du corps humain" ! Les médicaments et produits médicaux pour animaux sont soumis à un encadrement spécifique (médecine vétérinaire), mais pour les produits de soin esthétiques, c'est le vide total, du coup les marques sont libres de faire à peu près tout ce qu'elles veulent :/

Conséquence ? Les ingrédients sont rarement listés sur l'emballage, et vous avez de grandes chances de retrouver dans la plupart des produits les ingrédients polémiques cités précédemment. Mais certaines marques peu scrupuleuses intègrent même des détergents ménagers dans les shampoings pour animaux, et ce en tout légalité, donc la vigilance est de mise !

Les recommandations de la Slow Cosmétique

Voici quelques principes et bons gestes pour ceux qui veulent bichonner leur animal au naturel :

  • En Slow Cosmétique, rappelez-vous que moins, c'est mieux. Évitez donc de shampouiner et parfumer votre animal comme une poupée car son pelage et ses muqueuses sont aussi sensibles que notre peau, voire davantage pour ce qui concerne les odeurs et les irritations cutanées. Faites le minimum, ce sera déjà bien plus que ce que la nature avait prévu pour votre compagnon.
  • Si vous devez laver votre animal, sachez que le pH de sa peau est neutre (7), contrairement au nôtre qui est un peu acide (5,5). Évitez donc d'utiliser un savon trop alcalin, ou au contraire votre propre shampoing ou vinaigre de toilette pour votre compagnon, sous peine de voir peut-être apparaître sur lui démangeaisons, mauvaises odeurs, poil terne ou encore eczéma.
  • Choisissez des produits de marques sérieuses, véritablement engagées sur la voie naturelle (sans greenwashing), et qui ont une démarche durable cohérente dans sa globalité (ingrédients, mais aussi fabrication, packaging et prix). Plusieurs marques lauréates de la Mention Slow Cosmétique proposent des produits adaptés aux animaux (chats, chiens ou chevaux), voyez la sélection ci-dessous. À ce propos, les marques Pepet's et Dahü ont par exemple poussé le bouchon jusqu'à développer chacun de leurs produits comme s'il s'agissait de cosmétique humaine, avec dossier DIP complet !

En conclusion, on peut heureusement dire aujourd'hui que nos animaux ont aussi droit à des cosmétiques de qualité, mais ce n'est pas grâce à la réglementation. C'est à l'exigence des maîtres d'animaux, et au souci de qualité de certains artisans vraiment engagés qu'on doit aujourd'hui l'émergence d'une cosmétique propre, saine et raisonnable pour les animaux.

À propos de l’auteur

L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !

Veuillez patienter...

Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier :

Voir mon panier et commander

Voir mon panier et commander