Les cosmétiques Vegan

Bannière : Qu'est-ce que les cosmétiques vegan ? Est-ce que les poils de votre pinceau à maquillage sont en poils de chèvre ou en poils synthétiques ? Est-ce que votre rouge à lèvres contient de la cochenille écrasée ? De la cire d’abeille ? Si vous êtes sensible à la cause Vegan, vous aimerez choisir des cosmétiques Vegan : sans aucune matière animale !

Le veganisme nous propose de ne pas consommer de matières animales de façon à protéger la vie des animaux, leurs sécrétions y-compris. Cela va plus loin que le simple fait de ne pas être testé sur les animaux. C’est au niveau de la formule cosmétique que cela se passe : aucune matière animale n’y est tolérée.

Des animaux dans mes produits de beauté ?

Oui et non. On parle souvent d’extraits animaux. Cela peut paraître étonnant mais il y a beaucoup de matières animales qui sont traditionnellement utilisées en cosmétique. On connaît bien entendu le miel et le lait d’ânesse, mais la liste est plus longue et parfois étonnante :

La cire d'abeille (cera alba)
Il s’agit de la cire produite pour la ruche par les abeilles. Les abeilles doivent consommer plus de miel pour la produire. Elle résulte de la sécrétion de goutelettes de cire par les abeilles ouvrières au niveau de leur quatre paires de glandes sur la face inférieure de l'abdomen.
On trouve la cire d’abeille dans beaucoup de baumes pour les lèvres car elle est protectrice et occlusive, mais aussi dans des baumes pour le corps, pour les ongles, pour les mains… L’ingrédient sert à rendre la formule cosmétique plus dure ou plus couvrante parfois.

>> Exercez-vous ! Trouvez un baume à lèvres Vegan sans cire d’abeille dans l’assortiment Slow

Le carmin (CI 75470)
Cette couleur rouge profond est tirée de cochenilles écrasées. Le pigment rouge est extrait du corps et des oeufs de l'insecte. C’est un colorant très commun dans les rouges à lèvres et fards à joues, mais très polémique aujourd’hui car l’insecte meurt pour le produire. On le trouve également sous les noms de "rouge cochenille”, "rouge naturel 4", "E120" et "acide carminique".

>> Exercez-vous ! Trouvez un rouge à lèvres Vegan en mode Slow

Le Collagène animal (collagen)
Afin d'extraire ce cocktail de protéines qu’on va utiliser en cosmétique, on cuit des matériaux cartilagineux, tels que les os, les tissus conjonctifs et la peau. On standardise ensuite l’extrait obtenu pour le rendre utilisable. Le collagène animal est parfois utilisé en cosmétique pour son effet “repulpant” temporaire ou soi-disant raffermissant. On en trouve dans certaines crèmes de beauté, des lotions, des gloss…

La guanine (CI 75170)
La guanine est un complexe moléculaire dérivé d’écailles de poisson traitées chimiquement. On crée ainsi une essence de perle qui est ajoutée aux produits qu’on veut “nacrés”. On appelle les complexes cristallins de guanine les G quadruplexes. On les retrouve comme additifs dans certains vernis, ombres à paupières irisées, blush ou shampoings par exemple.

La kératine (keratin)
C’est une autre forme protéinique issue du règne animal dans certains cas. On retrouve la kératine à l’état naturel dans les poils et la peau des animaux, dans les cornes aussi. Certaines marques non végans ajoutent de la kératine dans les produits capillaires pour soi-disant “renforcer” le cheveu.

La lanoline (lanolin)
Cette graisse naturelle émolliente et protectrice est dérivée de la graisse des poils de mouton. C’est un produit d’hydratation superficielle efficace, dérivé de l'industrie de la laine. La lanoline est réputée irritante si elle est mal dosée ou si elle est appliquée sur une peau sensible. On en trouve pourtant beaucoup dans les lotions, baumes et crèmes hydratantes et même parfois dans des crèmes naturelles comme chez Weleda, Yves Rocher ou Garnier.

Le squalane (squalene)
Cet ingrédient peut être à la fois d’origine végétale (olive), ou plus rarement d’origine animale, fait de compression d’huile à partir du foie de requin. Vous pouvez le trouver dans toutes sortes de crèmes hydratantes et des cosmétiques anti-âge hydratants.

>> Exercez-vous ! Découvrez des marques cosmétiques Vegan du mouvement Slow Cosmétique : Lamazuna, Oolution, Vanessences, Les Simples et Divines, Realia, IMWE ...

Vous l’aurez compris, dans certains cas l’animal meurt, dans d’autres il ne fait que produire un ingrédient naturel.

Repères importants :
La cosmétique Vegan proscrit toute matière animale, quelle qu’elle soit.
La cosmétique bio autorise les matières animales pour autant que la formule totale du produit respecte la charte bio concernée (minimum d’ingrédients issus de l’agriculture bio).
La Slow Cosmétique proscrit tout ingrédient d’origine animale ayant entraîné la mort (de l’animal ou d’un autre être vivant).
Les 3 types de cosmétiques sont non testés sur les animaux.

Où trouver des produits Vegan ? Ou comment adopter une trousse beauté Vegan ?

Pas de panique, vous trouverez tout sur www.slow-cosmetique.com

Il y a beaucoup de solutions de rechange aux produits cosmétiques non végans qui utilisent des produits d'origine animale :

• Vous pouvez opter pour des produits 100 % végétaux comme des huiles végétales, des huiles essentielles, des savons à froid slow, et du gel d’aloe vera. On fait déjà beaucoup avec ces ingrédients ! On peut par exemple se démaquiller à l’huile, passer un hydrolat sur le visage, puis massez quelques gouttes d’huile et de gel d’aloe vera dans les mains pour les appliquer sur le visage.
Le 100 % minéral est autorisé aussi : c’est le cas des argiles et de certaines poudres de maquillage.

Logo vegan : Cruelty Free• Vous pouvez opter pour des produits certifiés Vegan - Cruelty Free - par un organisme Vegan reconnu comme la PETA (lapin aux oreilles roses Cruelty Free) ou Vegan Society (tournesol vert) ou One Voice. Ces derniers labels sont très bien mais moins sévères que le label PETA.

Logo Vegan• Vous pouvez opter pour des produits qui ne sont pas labellisés Vegan mais dont l’INCI ne contient aucun ingrédient animal, et qui n’est pas testé sur les animaux ni en amont (ingrédients et composés d’ingrédients), ni en aval (sur des marchés à l’export). C’est le cas pour beaucoup de marques Slow Cosmétique (voir liste plus haut).(la formule est sans ingrédient animal, mais la vente sur les marchés où les tests sur animaux sont obligatoires, comme la Chine, est permise).

Et les tests sur les animaux alors ?

Evidemment un cosmétique vegan qui se respecte n’est jamais testé sur les animaux. Par ailleurs, il faut rappeler que la réglementation européenne interdit tout test sur les animaux pour les cosmétiques.
Il n’y a donc plus vraiment de cosmétiques testés sur les animaux en Europe. Mais il reste des composés / ingrédients cosmétiques susceptibles d’être testés sur les animaux à cause de leur catégorisation dans le règlement REACH. C’est donc un peu compliqué de s’y retrouver ! En outre, si une marque veut pénétrer le marché Chinois avec ses cosmétiques, elle sera obligée de faire tester ses produits sur des animaux pour répondre aux normes en vigueur là-bas. C’est vraiment complexe !

Pour s’y retrouver, rappelons que le label cruelty free and vegan de la PETA interdit tout (tests ET composés animaux). Les autres labels sont à différencier :

Le Leaping Bunny du HCS : 
Le Leaping Bunny du HCSCe label HCS (Human Cosmetics Standard) est le résultat de la collaboration des associations de défense des animaux des pays de l’UE des USA. Il est délivré par la Coalition Européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale. Il certifie que la marque dans sa totalité propose des cosmétiques non testés sur les animaux à n’importe quel stade de fabrication. Les ingrédients n’ont pas été testés ni par la marque ni par un tiers sur les animaux. Des garanties sont exigées des fournisseurs d’ingrédients. La marque labellisée ne pourra pas vendre ses produits dans des pays où la loi oblige les tests sur les animaux. Petite nuance, le groupe qui possède la marque n’est pas soumis à la même obligation.

Le lapin de l’IHTK : 
Le lapin de l’IHTKC’est le est le label de l’Union allemande pour la protection des animaux. Il certifie que la marque dans sa totalité (tous ses cosmétiques) ne teste pas sur les animaux, à aucun stade de fabrication. Les ingrédients utilisés ne sont pas testés sur les animaux non plus (sauf pour certains ingrédients anciens qui ont été testés avant 79). Les matières premières animales d’animaux morts ou obtenues par des traitements exploitant les animaux de façon inadaptée sont interdites (corne, muscs, carmin). Les sécrétions animales comme le jaune d’oeuf, le miel ou le lait, doivent être issus de l’agriculture écologique ou bio.
Les tests sur les marchés étrangers sont interdits, mais on pourrait penser qu’un test mené par le groupe qui détient la marque ou par un tiers est possible..

Conclusion :

Mention Slow CosmétiqueLa Slow Cosmétique nous rassure en ce qui concerne le droit des animaux. Les produits qui portent la Qu'est-ce que La Mention Slow Cosmétique ne sont pas testés sur les animaux.
Si ils contiennent des matières animales, elles sont obtenues dans le cadre d’une exploitation agricole biologique, douce et respectueuse de l’animal.
Les cosmétiques Vegan sont encouragés par le mouvement Slow Cosmétique.

 

À propos de l’auteur

L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !

Veuillez patienter...

Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier :

Voir mon panier et commander

Voir mon panier et commander