Peut-on en finir avec la Taxe Rose ?

Avez-vous remarqué qu'à produit équivalent, le cosmétique "féminin" sera plus cher que le "masculin" ? Pourquoi cette différence ? La Slow Cosmétique fait le point sur cette étrange taxe rose...



Qu'est ce que la taxe rose ?

La taxe rose (pink tax ou woman tax en anglais) désigne la hausse d’un prix pour un produit ou service similaire à cause du genre du public cible. Concrètement, à produit équivalent, celui destiné aux femmes sera souvent plus cher que celui destiné aux hommes. De fait, elle ne s’appelle pas « taxe rose » par hasard : la différence de prix se fait plus souvent au détriment des femmes pour qui  cosmétiques, coiffeur ou pressing sont plus chers.

Cette « taxe » (qui n’a rien d’officiel évidemment) est extrêmement répandue et a déjà fait parler d’elle aussi bien en France qu’aux États-Unis. On parle d’ailleurs de « marketing genré » pour désigner les pratiques qui consistent à adapter la politique marketing (produit, prix, packaging, stratégie de communication…) en fonction du caractère masculin ou féminin de la cible.

Exemples de produits victimes de cette fameuse Taxe Rose

En magasin ou sur internet, il suffit de quelques minutes pour comprendre ce que signifie cette taxe rose. Voici notamment deux exemples flagrants de cette fameuse taxe :

  1. Déodorants d’une marque bien connue, vendus en grande surface

Déodorant bille homme 50 ml
Prix : 2,79 €

 

 

Composition : Aqua, Aluminum Chlorohydrate, PPG-15 Stearyl Ether, Steareth-2, Steareth-21, Parfum, Persea Gratissima Oil, Magnesium Aluminum Silicate, Trisodium EDTA, Linalool, Benzyl Alcohol, Limonene.

 

Déodorant bille femme  50 ml
Prix : 3.07 €

 

Composition : Aqua, Aluminum Chlorohydrate, PPG-15 Stearyl Ether, Steareth-2, Steareth-21, Parfum, Hydrolyzed Pearl, Persea Gratissima Oil, Trisodium EDTA, Geraniol, Benzyl Alcohol

2. Gels douche d’une marque bien connue, vendus en grande surface

Gel douche homme 250 ml
Prix : 1.76€

Composition : Aqua, Sodium Laureth Sulfate, Cocamidopropyl Betaine , Sodium Chloride Menthol, Niacinamide, Glycerin, Polyquaternium-7, Parfum, PEG-7 Glyceryl Cocoate , Citric Acid, Hexyl Cinnamal, Limonene , Linalool, Coumarin, Butylphenyl Methylpropional, Tetrasodium EDTA , Benzophenone-4 , Sodium Benzoate , CI 42090 , CI 19140

Gel douche femme 250 ml
Prix : 2€

Composition : Aqua, Sodium Laureth Sulfate, Disodium Cocoamphodiacetate, Cocamidopropyl Betaine, Polyquaternium-7, Sodium Chloride, Parfum, PEG-7 Glyceryl Cocoate, PEG-40 Hydrogenated Castor Oil, PEG-120 Methyl Glucose Dioleate, Benzophenone-4, Tocopherol, Citric Acid, Limonene, Benzyl Alcohol, Citronellol, Hexyl Cinnamal, Linalool, Geraniol, Sodium Benzoate, Sodium Salicylate, CI 14700, CI 17200

Dans ces deux exemples, nous constatons que pour sensiblement la même composition (ingrédients quasi identiques, comportant de nombreux plastiques liquides polluants d’ailleurs), le produit pour femme (packaging rose bien sûr !) coûte 10 % plus cher dans le cas du déodorant et 14 % plus cher dans le cas du gel douche.

Pourquoi la Slow Cosmétique dénonce cette taxe rose ?

Le mouvement Slow Cosmétique invite à regarder les produits d’un œil critique (astuces et conseils ici), sans se laisser berner par les sirènes du marketing cosmétique. Dans cette logique, accepter de payer un produit marketé pour les femmes, avec le prix plus élevé qui va avec, est tout simplement absurde.La Slow Cosmétique soutient les marques qui pratiquent un prix juste sans message trompeur. Les lauréats de la Mention Slow Cosmétique s’engagent donc à ne pas pratiquer ce marketing genré qui sert essentiellement à étendre des gammes cosmétiques pour générer encore plus de bénéfices (eh oui, s’il faut un gel douche pour Madame et un pour Monsieur, on (r)achète 2 flacons en permanence, quand un pour deux suffirait amplement…).

Quelles alternatives pour une cosmétique unisexe ?

Même si la peau des hommes et des femmes diffère légèrement sur quelques aspects, cet organe et son fonctionnement sont évidemment les mêmes ! Hommes et femmes doivent ainsi répondre chaque jour aux mêmes besoins primaires de la peau : la nettoyer, l’hydrater et la protéger. La plupart des produits sont adaptés à la fois aux besoins des hommes et des femmes, dont plusieurs basiques de la Slow Cosmétique :

  • L’huile végétale : peut être utilisée à la place d’une crème pour le visage, pour le rasage afin de voir ce que l’on fait mais aussi en massage du visage pour réduire les rides, relâcher les tensions et rééquilibrer l’hydratation – huiles neutres conseillées : l’huile de jojoba ou l’huile d’argan par exemple  

  • Le gel d’aloe vera : à utiliser avec une goutte d’huile végétale en crème pour le visage, en après-soleil ou encore comme gel pour les cheveux

  • L’hydrolat : à utiliser après le nettoyage de la peau le soir ou le matin directement après avoir passé de l’eau fraîche sur votre visage. L’hydrolat permet de resserrer les pores et de rectifier le pH de la peau – hydrolat conseillé : hamamélis, géranium, laurier, camomille

Vous savez maintenant tout sur la taxe rose et avez toutes les billes en main pour l’éviter. Vous allez pouvoir payer vos cosmétiques au prix juste, une chose qui nous tient à cœur au sein du mouvement Slow Cosmétique.

À lire aussi
- La cosmétique ne devrait pas (toujours) avoir de sexe
- Homme ou femme, notre peau est-elle différente ?
- Les meilleurs parfums mixtes au naturel

À propos de l’auteur

L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !

Veuillez patienter...

Vous venez d'ajouter ce produit à votre panier :

Voir mon panier et commander

Voir mon panier et commander