Préparer la peau au soleil, vraiment ?

Nous avons posé 3 questions à Julien Kaibeck, l'expert beauté au naturel, pour en savoir plus sur les soins à adopter avant l'été...

Lorsqu'arrivent les beaux jours, tout le monde y va de ses petites astuces et recettes pour préparer sa peau au bronzage. En pharmacie, c'est l'époque où les compléments alimentaires sophistiqués abondent en promettant une peau caramélisée à souhait. Avant de vous précipiter pour acheter quoi que ce soit, quelques conseils en mode Slow Cosmétique avec son fondateur Julien Kaibeck, cosméticien et aromathérapeute.

Quels ingrédients sont selon toi incontournables pour préparer la peau au soleil ? 

Avant tout, il faut rappeler que "préparer la peau au soleil", c'est avant tout s'assurer que la peau soit en santé optimale pour que ses capacités de défenses naturelles face aux UV soient au top. Pour ça, rien de tel qu'une routine beauté qu'on pratique tout au long de l'année et pas seulement 15 jours avant l'été.

La routine beauté recommandée toute l'année en Slow Cosmétique :

  1. Bien se nettoyer la peau chaque jour avec un agent lavant doux et la gommer (l'exfolier) régulièrement.
  2. Hydrater la peau un maximum en buvant suffisamment d'eau, et en appliquant quotidiennement un soin hydratant.

Mais quand on sait qu'on va s'exposer au soleil dans le mois qui suit, il peut être intéressant d'adapter un peu sa routine beauté habituelle. Je recommande en particulier deux alliés : les acides gras oméga 3 et la provitamine A.

1) Les acides gras essentiels oméga 3

Il est prouvé que ces acides gras (pris par voie interne) améliorent la barrière cutanée, assouplissent la peau, et atténuent l'inflammation chronique au niveau de la peau. C'est tout bénéfice pour que la peau résiste mieux aux UV. On trouve de bons oméga 3 dans l'huile de lin, l'huile de cameline, l'huile de chanvre, et bien d'autres huiles qu'on consommera en assaisonnement ou sur un peu de pain en remplacement d'une autre graisse. La dose idéale, c'est 1 cuillère à café d'une de ces huiles par jour pendant 1 mois avant l'exposition.

2) La provitamine A, le fameux "beta-carotène"

Cette vitamine (apportée à la peau par des soins) améliore la capacité de la peau à se défendre contre les radicaux libres. C'est un bon antioxydant. Or, les méfaits des UVA par exemple sont liés à une oxydation des cellules.  On trouve une part intéressante de beta-carotène dans des huiles végétales qu'on peut utiliser en guise d'huile de beauté chaque soir pendant 1 mois avant l'exposition : macérât huileux de carottes, macérât huileux de calendula, huile de rose musquée, huile d'argousier... Mieux vaut les mélanger (car l'argousier par exemple ne s'utilise pas seul, et l'huile de rose musquée pure peut irriter). 

Que penses-tu des solaires labellisés Slow Cosmétique ou bio  ? 

Je les aime surtout parce qu'ils sont une vraie garantie pour un produit moins néfaste pour l'environnement.

En effet, aucune huile pétrochimique n'est tolérée dans leur formule, et surtout aucun filtre solaire synthétique. Ces derniers (dont le benzophenone) sont polémiques pour la vie aquatique et polluent gravement les mers, c'est prouvé (par l'université d'Ancône notamment qui a prouvé que les soins solaires conventionnels avaient un impact sur la mort de coraux). 

Niveau efficacité, ils sont tout à fait en phase avec les normes du marché. On a dit l'an dernier qu'ils étaient moins efficaces mais ce n'est pas correct. Rappelons que tous les produits solaires (bio, slow ou conventionnels) sont soumis à la même réglementation cosmétique. Ils doivent tous prouver leur efficacité, mais il ne faut pas mal la comprendre car la notion de facteur de protections solaire nous induit en erreur (SPF 25, SPF, 30, etc).

On pense par exemple qu'un produit qui porte un SPF 50 va nous protéger du tout au tout, mais ce n'est vrai qu'en laboratoire, lorsque le produit est testé selon des méthodes quantitatives, qui partent du principe qu'on applique le produit en couche très épaisse sur la peau, et plusieurs fois par demi journée. Ce n'est bien évidemment jamais le cas dans nos vies humaines, et du coup il faut bien se dire qu'en réalité les soins solaires, tous, nous protègent un peu moins que ce qui est annoncé sur l'emballage.
Mais peu importe ! Car c'est le bon sens qui prime : éviter le soleil direct (très mauvais pour la peau), éviter les heures les plus chaudes de la journée, porter des vêtements légers, un chapeau, des lunettes, etc.


J'utilise personnellement les soins solaires Amapola bio, Ibbeo ou Beauté Simple depuis des années. Mais je ne suis pas fou : j'évite aussi beaucoup le soleil direct et je "bronze" à l'ombre d'un parasol ou d'une casquette 🙂

Peut-on vraiment booster son "capital soleil" ou pas ?

  
Oui et non. Si on a une peau dont le phototype est très clair (celtique, peau de "roux"), alors on ne pourra pas éviter les méfaits des UV car la peau produit une mélanine qui n'est tout simplement pas en mesure de gérer le soleil direct.

Par contre, adopter les gestes que j'ai décrit plus haut a tout son sens pour ces personnes, même si elles devront se protéger très très soigneusement de toute façon.

Pour ceux qui ont la peau mate, ou la peau foncée, il est plus facile de "booster" sa peau face au soleil, et ce avec les mêmes gestes et beaucoup de bon sens.

À propos de l’auteur

L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !