Tout sur la slow beauty

Au croisement du naturel et du minimalisme, la slow beauty a conquis la cosmétique occidentale. Explications.

Depuis que le virage green a commencé en cosmétique (début des années 2010 environ), une mouvance infléchit encore davantage la direction du secteur : la slow beauty. Portrait de ce courant discret mais bien croissant dans le paysage de la beauté.

Comment est née la slow beauty ?

Au tout début des années 2010 s'opère une prise de conscience diffuse chez plusieurs acteurs de la sphère de la beauté occidentaux. Au zapping cosmétique effréné et à l'incessante quête de perfection s'opposent la bienveillance et le respect du rythme de la peau. Les ingrédients végétaux, nobles et peu transformés s'invitent dans les salles de bain. En Europe, Julien Kaibeck publie en 2012 le premier livre évoquant ces nouvelles gestuelles et ce type de produits : Adoptez la Slow Cosmétique®. Et en 2013 c'est l'Association Slow Cosmétique qui se crée pour porter ce mouvement dans plusieurs pays.

Aux États-Unis, l'une des voix à porter ces valeurs est celle de Shel Pink, qui en 2015 écrit le livre Slow Beauty: Rituals and Recipes to Nourish the Body and Feed the Soul. Avec sa marque SpaRitual, elle promeut une cosmétique naturelle et vegan, qui allie une approche cosmétique et holistique.

Qu'est-ce que la slow beauty aujourd'hui ?

Aujourd'hui, cette mouvance se situe à la croisée de plusieurs tendances beauté. Cosmétique naturelle, souvent vegan, parfois minimaliste, toujours bienveillante, elle propose une vision plus globale de la beauté.

Accepter le vieillissement naturel du corps, accompagner le rythme de vie de la peau, prendre du temps pour soi.... Autant de notions qui remettent en question le rythme effréné de nos vies et de celles de nos produits.

Les médias parlent ainsi de slow beauty pour évoquer parfois l'essor de la cosmétique maison. Ou bien les petites marques disruptives qui challengent le secteur cosmétique. Ou encore les discours de développement personnel qui incitent à faire la paix avec la peau.

Slow beauty et Slow Cosmétique

Au contraire de sa cousine anglophone, la Slow Cosmétique est un concept précisément défini par l'Association du même nom. Outre le livre de Julien Kaibeck, une Charte détaille explicitement les critères qui déterminent lorsqu'un produit ou une marque peuvent être associés aux termes Slow Cosmétique.

Comme fait par Slow Food® auparavant, l'Association Slow Cosmétique a d'ailleurs déposé les termes pour les protéger. Un label existe également pour mieux aiguiller le public dans le choix des cosmétiques vraiment engagés. Il allie des exigences de naturalité, artisanat, circuit court, contrôle familial mais aussi de marketing raisonnable, zéro déchet... Autant de valeurs qui correspondent plus que jamais à l'évolution souhaitable pour un secteur cosmétique en pleine crise de confiance.

À propos de l’auteur
L'équipe de la Slow Cosmétique
Les membres de l'Association Slow Cosmétique se liguent pour faire la révolution dans votre salle de bain !